Sardines à l’huile d’arachide – La Quiberonnaise

5.00 CHF

SARDINES À L’HUILE D’ARACHIDE FORMAT TRADITIONNEL , 5 à 6 sardines

La recette traditionnelle Bretonne est la conserve de sardines à l’huile d’arachide pure.
Cette huile particulière a été choisie car elle bonifie le bon goût de la sardine. La sardine millésimée par excellence !

** produit non vendu  à l’unité ** Disponible dans nos paniers !   

Initiée par Henriette Jourdan, la fabrication des sardines « à l’ancienne » suit un protocole très précis de gestes effectués par les sardinières de La Quiberonnaise qu’elles seules pratiquent scrupuleusement.

Les sardines fraîches (48H maximum entre la pêche et la mise en boîte) arrivent sur les tables des sardinières qui les salent puis les étripent et les étêtent avant de les plonger plusieurs minutes dans la saumure (eau de mer saturée en sel).
Une fois installées sur des grilles, elles sont rincées à l’eau douce puis séchées environ 2H dans le tunnel de séchage. Un énorme ventilateur propulse l'air à température ambiante et/ou à 35°C suivant la taille de la sardine. Pour les boîtes de sardines à l'ancienne de la conserverie La Quiberonnaise, la sélection est de minimum 20 sardines au kilo, soit un poids unitaire toujours inférieur à 50gr.

Elles sont ensuite frites avec de l’huile de tournesol oléique (taux d’acide oléique de près de 82 % similaire à celui de l’huile d’olive) à température d’ébullition. Le principe est de faire traverser les grilles de sardines dans le bain d'huile bouillante. Le temps de la traversée correspond au temps de cuisson, déterminé par la grosseur de la sardine.
Les grilles de sardines frites sont entreposées à nouveau dans un chariot propre. Les plateaux du chariot sont en pente. L’étape de l’égouttage est cruciale car elle influe directement sur la bonne digestion du produit. Les sardines de La Quiberonnaise, contrairement à la majorité des sardines à l’huile présentes sur le marché, sont égouttées pendant une nuit entière ce qui permet de ne plus retrouver aucune trace d’huile de friture ensuite dans la boîte.

Le lendemain verra le début de la mise en boîte de ces sardines, cuites la veille. L’emboîtage est un travail minutieux qui demande de la précision et un certain savoir-faire pour aller vite mais pas trop vite au détriment du résultat. L'assistant de production coupe au ciseau la queue et le collet de chaque sardine (parage). Une à une, les sardines sont placées dans une boîte, ventre en l’air (en « blanc ») une présentation qualitative qui laisse apparaître la moindre déchirure sur cette partie fragile de la sardine (le rangement standard, dos apparent et « ventre en bleu », cache bien souvent les imperfections…).

Information producteur

La Quiberonnaise, 92 ans de savoir-faire, et tous les gourmets la préfèrent !

Ses couleurs chaudes – jaune et rouge – annoncent la passion : La Quiberonnaise défend, depuis presque un siècle, le savoir-faire ancestral d’une conserverie de poissons spécialisée dans les sardines. Installée sur le port de pêche de la presqu’île de Quiberon, elle a pour particularité de ne travailler que du poisson frais, de manière artisanale : les sardines sont préparées et emboîtées à la main dans les 48h qui suivent la pêche. Du thon blanc germon, au naturel ou à l’huile, de la soupe de poisson, des crèmes à tartiner, des filets de maquereaux au vin blanc complètent la gamme de cette grande maison de la conserve née en 1921. 

La Quiberonnaise est restée une entreprise familiale, dirigée aujourd’hui par Bernard et Thierry Jourdan, les petits-enfants de la créatrice, Henriette Jourdan.

 

Ce que vous en pensez

Commentaires

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Sardines à l’huile d’arachide – La Quiberonnaise”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour boutique